Accueil
become data scientist freelance

Le métier d'analyste SOC : compétences, formations, salaire

Intéressé par les formations de Jedha ?
Voir le syllabus de Jedha
Nos derniers articles !

Également appelé opérateur-analyste SOC ou analyste CyberSOC, l'analyste SOC a pour mission de surveiller le système d'information d'une société. Il s'agit d'un métier qui est de plus en plus recherché par les entreprises. Avant de se lancer dans ce secteur, il est nécessaire d'avoir des compétences et des qualités spécifiques. En parlant de compétences, Jedha propose une formation en cybersécurité qui permet d'acquérir les connaissances nécessaires pour évoluer sereinement comme analyste SOC ou tout autre métier en cybersécurité.

Définition du terme SOC

Dans une entreprise, le SOC (Security Operation Center) désigne une équipe qui a pour mission d'assurer la sécurité du système d'information. Il s'agit en réalité d'une plateforme qui offre la possibilité d'administrer et de superviser la sécurité du système d'information grâce à des outils de corrélation d'évènements, de collecte et d'intervention à distance.

Le principal objectif d'un SOC est de détecter, analyser et corriger les incidents de cybersécurité en utilisant des solutions technologiques adaptées. Le SOC se sert également d'un ensemble de procédés et des démarches de sécurisation du système informatique dans son ensemble pour remédier à ces incidents. En fonction des besoins de la société, un SOC peut être mis en place selon différents modèles :

  • SOC dédié,
  • SOC virtuel,
  • SOC de commande,
  • SOC distribué ou co-géré,
  • fusion SOC.

Pour en savoir davantage sur le terme « SOC » et en maitriser son rôle et ses missions, il est possible de suivre des formations adaptées. À cet effet, Jedha propose une formation en Data Lead qui aide à accéder au métier du domaine de la Data Engineering comme celui d'analyste SOC.

Le métier d'analyste SOC

L'analyste SOC est chargé de la sécurité du système d'information de l'entreprise pour détecter toutes les activités malveillantes ou suspectes.

Salaire d'un analyste SOC

Le salaire d'un analyste SOC varie en fonction de plusieurs éléments comme ses compétences, son expérience et la société pour laquelle il travaille. Durant ses débuts, un analyste SOC junior peut gagner en moyenne entre 2600 € et 3200 € brut par mois. Lorsqu'il possède une grande expérience professionnelle, un analyste SOC peut gagner un salaire moyen de 48 000 € brut annuel.

Les principales missions d'un analyste SOC

L'opérateur SOC remplit différentes missions pour l'entreprise. En effet, il a pour principales fonctions de détecter les menaces de cybersécurité. En d'autres termes, l'analyste SOC est chargé d'identifier les évènements de sécurité en temps réel, les analyser et les qualifier. Il a également pour mission d'évaluer la gravité des incidents de sécurité et de les notifier ou les escalader le cas échéant.

De plus, l'analyste SOC doit réagir face aux différentes menaces de cybersécurité. Il doit en effet transmettre les plans d'action aux services en charge du traitement et apporter des recommandations sur les mesures correctives à mettre en place. Il doit également accompagner le traitement des incidents par les équipes chargées des investigations.

L'analyste SOC doit de plus contribuer à la mise en place du service de détection (SIEM) et à la définition de la stratégie de collecte des journaux d'évènements. Ce professionnel de la sécurité informatique participe aussi au développement et au maintien des règles de corrélation d'évènements. L'analyste SOC contribue enfin à la veille permanente sur les vulnérabilités, les menaces et les techniques d'attaque dans le but d'enrichir les règles de corrélation d'évènements.

Quelles sont les compétences techniques requises ?

Pour exercer le métier d'analyste SOC, il est nécessaire de posséder des compétences informatiques solides en cybersécurité. Il est par ailleurs indispensable d'avoir une idée du cadre réglementaire relatif à la sécurité informatique. Il s'agit notamment des connaissances en :

  • sécurité des réseaux et protocoles,
  • sécurité des systèmes d'exploitation,
  • scripting,
  • cyberdéfense : pratique de l'analyse de journaux et des flux réseau,
  • cyberdéfense : connaissance des outils et techniques de corrélation de journaux d'évènements (SIEM)…

L'analyse SOC doit aussi justifier d'un diplôme de niveau bac + 3 au minimum (bachelor en cybersécurité, licence en informatique). Ce diplôme doit être complété par une solide expérience professionnelle en ingénierie des réseaux et des systèmes de sécurité. Une licence professionnelle des métiers de l'informatique permet aussi d'exercer la profession d'analyste SOC.

L'analyste SOC peut également poursuivre ses études vers un diplôme de niveau bac + 5. Un master of science en cybersécurité ou un diplôme d'ingénieur en informatique avec une spécialisation en cybersécurité sont des profils qui sont très recherchés par les entreprises.

Quelle est la possibilité d'évolution de carrière ?

La cybersécurité est devenue un élément important pour toutes les entreprises, qu'elles soient privées ou publiques. Ces dernières n'hésitent pas à se doter d'un dispositif de contrôle de la sécurité des données (SOC). Face aux risques de sécurité de plus en plus développés, l'analyste SOC devra donc développer une bonne compréhension des nouvelles menaces qui pèsent sur son secteur.

Pour répondre efficacement à l'évolution des menaces, l'analyste SOC devra développer des compétences en Threat Intelligence et en Machine Learning pour renforcer les capacités de détection. Grâce à ses nouvelles compétences et à ses années d'expérience, ce professionnel de la sécurité informatique peut évoluer vers un poste de responsable SOC. On peut ainsi manager une équipe d'experts en cybersécurité.

Pourquoi un SOC est un élément clé de sécurité essentiel pour les entreprises ?

En général, le SOC s'organise en 3 couches distinctes. Le niveau 1 est celui des opérateurs. Il révèle les alertes et établit un premier diagnostic. Il s'agit du niveau d'intervention de l'analyste SOC. Le niveau 2 est celui de l'analyste de sécurité. Ce dernier réalise l'analyse détaillée des alertes et communique les résultats vers les équipes concernées.

Le niveau 3 est enfin celui des experts de sécurité. À ce niveau, les experts effectuent une analyse approfondie des risques et menaces de sécurité. Le SOC offre de nombreux avantages pour la sécurité des entreprises :

  • une protection des données sensibles,
  • un respect des règles gouvernementales (SCEE GPG53) et des règles de l'industrie (PCI DSS),
  • une surveillance permanente de l'activité des data sur les réseaux, les serveurs et les bases de données,
  • une optimisation des stratégies pour se défendre contre les intrusions et les incidents,
  • une veille et des mises à jour régulières sur les cybermenaces qui pèsent sur l'entreprise.

Constituer un SOC permet ainsi à l'entreprise d'assurer la surveillance continue des systèmes et données. De ce fait, elle est en mesure de s'informer efficacement sur l'ensemble des menaces qui pèsent sur son environnement.

Quelle formation choisir ?

Il existe de nombreuses formations qui offrent la possibilité d'exercer le métier d'analyste SOC. Parmi celles-ci, on peut citer la formation Data Lead que propose Jedha. Cette formation d'une durée de 105 heures permet d'apprendre les compétences d'un Data Engineer tout en maitrisant celle du Machine Learning. Elle aide également à acquérir de solides bases en Reinforcement Learning.

La formation Data Lead est accessible à temps complet ou à temps partiel, en présentiel ou à distance. La formation est répartie en 4 modules :

  • déploiement de modèles,
  • Reinforcement Learning,
  • construction de pipeline Data,
  • automations and ML Monitoring.

Jedha propose également d'autres formations dans le domaine de la Data Science, Data Analysis, Data Engineering ou encore dans celui de la Cybersécurité.

Louana Lelong
Écrit par
Louana Lelong
 - 
Content & Event Manager
 @
Jedha