SQL : comment gérer des bases de données ?
4
 min
Monter en compétences
 Publié le 
26/9/2021

SQL : comment gérer des bases de données ?

Structured Query Language (SQL) est l'un des plus anciens et populaires langage de programmation informatique. Sa mission ? Définir, manipuler et protéger des bases de données de manière très simple et schématique. Quelle est l'importance et l'efficacité de ce langage pour une entreprise ? Automatiser toutes les tâches quotidiennes, accélérer le traitement des différentes données de l'entreprise. En plus de savoir maîtriser Python, avoir des connaissances en SQL est également très recherché pour le métier de Data Scientist.

Les systèmes de gestion des bases de données sont essentiels pour stocker les données et les exploiter pour différents types de projets. L'utilisation d'un langage de programmation est aussi indispensable à la manipulation des données ainsi stockées.

SQL fait partie des langages les plus utilisés dans le monde de l'informatique. Il sert à manipuler des données et des bases de données relationnelles. Qu'est-ce que SQL ? Quelle est l'importance de ce langage dans la gestion des bases de données ?

Ce qu'il faut savoir sur la gestion des bases de données

La base de données peut être définie comme un ensemble organisé et structuré d'informations qui permettent de conserver des volumes importants de données dans l'objectif de faciliter leur exploitation. Autrement dit, c'est un emplacement où les données sont sauvegardées. Celles-ci pouvant être sous différents formats (fichiers textes, images, nombres, etc.), généralement stockées électroniquement et accessibles via un ordinateur (base de données informatisée).

Les bases de données facilitent le Data Management ou gestion des données. La plupart du temps, elles sont contrôlées par un système de gestion de base de données appelé DBMS (DataBase Management System). L'ensemble des données avec le DBMS et les applications associées forment le « système de base de données », souvent abrégé en « base de données ».

Les différents types de bases de données

Les données seront souvent organisées en lignes et en colonnes dans des séries de tableaux au sein des types de bases de données les plus communs (la base de données relationnelle). C'est un format qui simplifie le traitement des données et la formulation de requête. Sur la grande majorité des bases de données, les requêtes se font grâce au langage SQL (Structured Query Language).

Toutefois, on distingue une large variété de bases de données parmi lesquelles on peut citer les bases de données orientées objet où les données sont représentées sous la forme d'objets. On parle de bases de données distribuées lorsque deux ou plusieurs fichiers qui se trouvent sur différents sites sont rassemblés, avec la base de données qui peut être sauvegardée sur de multiples ordinateurs, répartis dans différents emplacements physiques.

La base de données NoSQL (non relationnelle) est utilisée pour le stockage et la manipulation de données non structurées. C'est un type de « database » qui devient de plus en plus populaire avec l'essor des applications web.

Ce sont là quelques exemples parmi la multitude de types de bases de données qui existent. Certaines sont conçues spécialement pour être utilisées dans le domaine de la finance, de la science ou autres. Les avancées technologiques majeures comme le Cloud et l'automatisation ont également données naissance à de nouveaux types de bases de données.

Pourquoi vouloir gérer des bases de données ?

Le data management consiste à collecter, intégrer, stocker, organiser et garder à jour les données d'une organisation. C'est un processus qui est aujourd'hui indispensable. Lorsque la gestion des données est réalisée efficacement, cela améliore le cœur des applications métiers et apporte des éléments analytiques qui rentrent dans la prise de décision opérationnelle éclairée en se basant sur des informations pertinentes. Autrement dit, elle aide les dirigeants d'entreprises et l'ensemble des utilisateurs dans leurs planifications stratégiques.

Les composantes de la gestion de données garantissent que les données dont dispose une entreprise sont correctes, disponibles et accessibles facilement. Une mauvaise gestion des données peut être à la base de la création de silos, de jeux de données incohérents et entrainer des problèmes de qualité de données. Tout cela réduit la capacité de l'entreprise à recourir à l'informatique décisionnelle ainsi qu'aux applications analytiques. Les analyses effectuées peuvent alors être erronées et amènent à la prise de décisions viciées.

Aujourd'hui, la gestion de données devient encore plus importante, car les entreprises amassent des volumes toujours plus importants de données et doivent également faire face à des exigences de conformité réglementaires.

définition SQL
Définition SQL

Le fonctionnement de SQL et son importance pour les entreprises

Le SQL représente l'un des langages de programmation informatique les plus anciens pour les bases de données relationnelles, mais aussi le plus populaire. Il est utilisé pour interroger les données via des requêtes sur la base de données, pour organiser ou mettre à jour les informations. SQL permet d'ajouter ou se supprimer des données, de créer ou de modifier la structure d'un système de base de données, de procéder à son optimisation ou d'en contrôler l'accès.

Les applications de SQL au sein des entreprises

Au lieu de devoir compiler des informations sur un logiciel tableau tel que Microsoft Excel, SQL est utilisé pour compiler et gérer des volumes de données bien plus importants. C'est un langage qui permet de traiter des millions, voire des milliards de cellules de données, tout en restant performant.

De façon globale, les utilisateurs pourront utiliser SQL pour accéder aux données d'un système RDBMS (Relationnal Database management système), les définir au sein d'une base de données, décrire les données et les manipuler. Le langage sert aussi à créer ou supprimer des tableaux et des bases de données, faire usage d'une fonction ou initier des permissions.

Par exemple, dans l'industrie de la finance, les applications bancaires et les systèmes de traitement de paiement conservent et manipulent des données concernant les utilisateurs et les transactions financières. Ce sont des processus qui sont mis en place grâce à des bases de données complexes. Le langage SQL est également utilisé pour assurer la sécurisation des bases de données hautement sensibles des banques.

Les réseaux sociaux comme Instagram et Snapchat vont utiliser SQL pour stocker les données relatives aux profils des utilisateurs comme sa géolocalisation et sa biographie. À chaque nouvelle publication, partage de photo ou envoi de message, la base de données est mise à jour.

Les bases de données sont également indispensables aux applications de streaming musical comme Spotify pour stocker les fichiers de musique ainsi que les informations sur les artistes et leurs albums. C'est ce dispositif qui permet à l'utilisateur de rechercher et de trouver la musique qu'il désire écouter. Les données sur les préférences de l'utilisateur sont aussi stockées dans le but de proposer des recommandations de musique qui pourront lui plaire.

Comment fonctionne SQL ?

Le fonctionnement de SQL a l'avantage d'être bien moins complexe que celui de nombreux autres langages de programmation. Les débutants pourront apprendre et maitriser plus facilement ce langage que C++, Java, CC++, Java, C# ou PHP.

Différents types de requêtes sont utilisés pour interroger les données. Parmi les plus courantes, on retrouve les fonctions suivantes :

  • Data Definition Language (DDL)
  • Data Manipulation Language (DML)
  • Data Control Language (DCL)
  • Data Query Langage (SQL)
  • Transaction Control Language (TCL).

En outre, SQL propose plusieurs commandes dont les plus utilisées sont :

  • CREATE, pour définir le schéma de structure de la base de données
  • INSERT, qui permet d'intégrer des données dans une ligne de tableau
  • UPDATE pour mettre à jour les données
  • DELETE pour effacer des données d'un tableau
  • SELECT pour sélection des attributs
  • DROP pour supprimer des tableaux et des bases de données.

Pour utiliser le langage SQL, différents outils sont également disponibles sur le marché. En effet, de nombreuses organisations se servent des bases de données relationnelles et recherchent donc des experts qui comprennent SQL. Acquérir des compétences dans ce domaine en suivant une formation Data peut donc s'avérer très bénéfique. Les personnes souhaitant travailler dans le domaine de la programmation informatique pourront ainsi s'orienter vers une formation SQL afin d'enrichir leur portefeuille de compétences et augmenter ainsi leur valeur sur le marché de l'emploi.

fonctionnement SQL
Fonctionnement de SQL


Quels sont les outils pour utiliser SQL ?

De nombreux outils de gestion SQL sont disponibles sur le marché. Voici quelques exemples de logiciels qui peuvent être utilisés pour la gestion de projet SQL.

SolarWinds Database Performance Analyzer

SolarWinds Database Performance Analyzer est un outil de surveillance et d'analyse des performances pour administrer les bases de données. Il permet de surveiller les contraintes de capacité, les requêtes et les performances du serveur. Cet outil a l'avantage de prendre en charge les bases de données multi-fournisseurs à partir d'une interface unique. On peut l'utiliser pour analyser chaque facteur qui affecte l'exécution de SQL Server, ainsi que pour régler les requêtes de façon proactive afin que les applications puissent répondre plus rapidement.

Aqua Data Studio

Aqua Data Studio est un EDI (environnement de développement intégré) de base de données polyvalent incluant la gestion des données et l'analyse visuelle pour les bases de données relationnelles, cloud et NoSQL. Son principal atout est de permettre aux professionnels des données d'utiliser un seul outil de base de données pour gérer différentes tâches pour plusieurs sources de données. Il offre la possibilité de se connecter à plus de 40 sources de données telles que Microsoft SQL Server, Snowflake, Cassandra, PostgreSQL, MySQL, SQLite, IBM Db2, Teradata, MongoDB, Hive, Oracle Database, etc.

ManageEngine Applications Manager

Le gestionnaire d'applications ManageEngine est un système de surveillance de base de données SQL très puissant qui a la capacité de prendre en charge toutes les versions des bases de données Microsoft SQL. Il propose la surveillance en temps réel des KPI du serveur SQL et des requêtes avec des données granulaires. Sa gestion intelligente des pannes aide à l'identification de la cause première des pannes afin de réduire le MTTR. Des actions correctives automatiques peuvent également être réalisées. Ses rapports et tableaux de bord sont personnalisables.

DbSchema

DbSchema est un concepteur et gestionnaire de base de données visuel qui prend en charge toutes les bases de données SQL, NoSQL ou Cloud. Avec cet outil, il est possible de concevoir visuellement et d'interagir avec le schéma de la base de données. Le schéma peut être aussi conçu en équipe et déployé sur plusieurs bases de données. On peut générer une documentation de diagramme HTML5, explorer visuellement les données, créer des requêtes et bien plus encore.

outils SQL
Les outils à utiliser en SQL

Maitrise du langage SQL, une compétence des plus appréciées, car recherchée avec Python

Le langage SQL est très prisé chez les entreprises en raison de sa portabilité. Cela veut dire qu'un logiciel tiers utilisant une base de données précise peut fonctionner avec n'importe quelle autre base de données. Il faut simplement lui indiquer la base de données avec laquelle il doit maintenant dialoguer. On peut donc sans aucune difficulté changer la base de données en modifiant la relation entre le logiciel et cette dernière.

Par ailleurs, avec SQL, il est possible de consulter ou de modifier le contenu d'une base de données en y introduisant de nombreuses petites requêtes. C'est un langage très populaire dans le monde de l'informatique. C'est la raison pour laquelle les étudiants qui disposent d'une bonne connaissance en SQL ont un énorme avantage et peuvent ainsi valoriser leur CV. Les langes SQL et Python sont les plus recherchés de nos jours, car indispensables pour exercer plusieurs métiers comme celui de Data Scientist, architecte Big Data, administrateur de bases de données, etc. Les compétences acquises en ces langages, la capacité d'adaptation et d'apprentissage sont les aptitudes indispensables pour être un bon développeur.

Aujourd'hui, le secteur de l'informatique demande d'exercer des activités essentiellement techniques. Avec le développement du big data, les entreprises ont besoin de professionnels qui œuvrent dans le traitement des données via l'exécution de programmes informatiques sous différents appareils. Le SQL, très prisé pour la gestion des bases de données fait ainsi partie des langages de programmation que doivent maitriser les développeurs.

Si vous souhaitez acquérir les compétences et maîtriser tout le pipeline Data, n'hésitez pas à regarder les formations Data que Jedha Bootcamp propose.

Rejoignez la communauté sur JULIE !

Python, SQL, gestion de projet Data, toutes les compétences à acquérir pour monter en compétences avec cours en ligne gratuits.

Antoine Krajnc
Écrit par
Antoine Krajnc
 - 
Fondateur
@ Jedha

Python : le language de programmation le plus
populaire parmi les professionnels de la Data !

Obtenez notre livre d'Introduction Pratique à Python !

Programmes, thématiques Data, admissions,
vous avez une question ?

Prenez rendez-vous avec nos équipes