Reconversion Data : l'histoire de Charlène, d'actuaire à Data Scientist
3
 min
Communauté
 Publié le 
22/2/2021

Reconversion Data : l'histoire de Charlène, d'actuaire à Data Scientist

[Interview de Charlène Dupont réalisée en Février 2021] Après 4 et demi d'expérience dans l'acutariat, Charlène choisi de revenir à ses appétences originelles en enclenchant sa reconversion en Data.

Hello Charlène ! Quel est ton parcours ?

J'ai commencé par faire un master en mathématiques et informatique avec une spécialisation dans l'actuariat (la gestion des risques dans les banques et assurances). Pendant mes années de licence, j'avais entendu parler de Data Mining, à l’époque on ne parlait pas encore de Data Analysis, Science etc. 

Il y avait des professionnels qui étaient venus nous présenter leur métier : ça m’avait beaucoup intéressé, mais je n’étais pas encore sûre de ce dans quoi je voulais m’orienter.

J’ai ensuite eu le choix entre une filière actuariat ou informatique. Bien que j'aimais l'informatique, je ne voulais pas particulièrement devenir développeuse. Je souhaitais avoir des compétences métiers avant de passer sur du technique, j'ai donc choisi l’actuariat.

insurance-company
L'actuariat ? La prévision des risques, des coûts, et la rentabilité des assurances.


Comment t’es venue l’envie de faire une formation en Data ? 

Après un stage à la BNP, j’ai intégré un cabinet de consulting en actuariat dans lequel je suis restée pendant 4 ans, et pour lequel je travaillais jusqu’en Janvier 2021. Pendant cette expérience, je me suis un peu rendue compte que la Data m'intéressait toujours, tout cela ça restait tout de même dans un coin de ma tête. 

C’est après avoir mûri cette idée que je me suis inscrite chez Jedha.

Je voulais une formation relativement courte, qui me permettait de suivre les cours en parallèle de mon poste. Ayant déjà quelques bases en code, j’ai pu faire la formation Fullstack directement, sans passer par les Essentials.



Comment se déroulaient les cours en formation part-time ?

Les cours étaient les lundis soirs et les samedis. J’ai commencé les cours en distanciel pendant le premier confinement, mais je tenais à retourner en présentiel dès que possible, pour voir d’autres personnes, poser les questions en visu. C'était d’ailleurs un de mes critères, de ne pas avoir une formation 100% en ligne, comme d’autres le font via des plateformes.

Pour la gestion du temps, je travaillais 1 à 2 heures en plus par semaine, pour refaire des exercices ou revoir certains concepts. Ce que j’ai particulièrement apprécié était le fait de passer directement de la théorie à la pratique dans le même cours, la théorie n’était jamais trop longue. Entre les cas d’applications, les exercices, les projets, on a pu se constituer un bon portfolio. 

Pour suivre à distance, le plus important, c’est la motivation. Personnellement je n’avais pas de problèmes à suivre ou poser des questions, j’avais des objectifs en vue. 


Peux-tu nous présenter ton projet final ?

J’ai fait un projet sur la détection de masque covid ! Je cherchais au début à travailler avec des images, il me fallait beaucoup de données pour avoir un modèle performant (des images de personnes sans masque et avec masque). J’avais ainsi scrappé des données récupérées de bing et je me suis arrêtée sur la détection du masque. 

J’ai pu ensuite me mettre en binôme avec Mamy, une camarade de ma promotion. Nous avons chacune testé différents modèles pour voir ceux qui performaient le mieux. Une fois le modèle trouvé, Mamy s’est occupée de la partie application & déploiement d’application, pendant que je gérais le live, avec la manière dont la webcam de l’ordinateur pouvait détecter le masque bien ou mal porté.

Je suis super contente de ce projet. C'est quelque chose de visuel, donc ça parle facilement aux gens, et j'étais contente des performances du modèle. J'ai pu bien le mettre en avant : je le présentais à chaque entretien.

C'est tout de suite quelque chose d'incroyable lorsque c’est visuel, surtout en live lors du Demoday. J’ai eu beaucoup de félicitations sur ce projet, même dans mon entreprise.


Arrivons au moment de la fin de la formation, est-ce que tu avais pu préciser ton projet professionnel ?

Oui ! Me lancer dans la Data. Au sein de mon ancien cabinet de conseil pour lequel je travaillais toujours à la fin de la formation, j’ai pu passer responsable animation du pôle Data. Mais je me suis rapidement dit que je souhaitais voir la Data prendre une place plus importante dans mon quotidien au travail. 

J’ai commencé à chercher fin novembre - début décembre, et j'ai trouvé mi-janvier. Au sein de l’entreprise, j’avais toujours quelques missions portées plus ou moins Data, et j’ai pu également rejoindre le poste de mentor pour Openclassrooms. 

Chaque semaine pendant 30 minutes, mon rôle est de coacher les étudiants pour les guider, les aider sur leurs projets, les remotiver ! C’est très enrichissant.

Comment se sont passés tes recrutements ? 

Je mettais toujours mon portfolio en avant avec mon CV (une page de CV, une page de portfolio), pour montrer que j’avais tout de même de l’expérience en Data.

Mon ancienne entreprise me payait la formation et savais que j'acquerrais des compétences en Data avec Jedha, la raison pour laquelle j’ai pu avoir à charge l’animation du pôle Data (5 à 6 personnes).

Lorsque j’ai commencé les process de recrutement, j’ai postulé à une trentaine d’offres, donc 5 entretiens, certains ayant débouché sur des seconds entretiens, mais c’est chez Avisia que je me suis arrêtée. Pour ce dernier processus de recrutement, j’ai fait un entretien avec un manager, avec des tests techniques. Je m'attendais vraiment à des questions plus compliquées, c’était globalement des questions assez théoriques sur des bonnes pratiques, puis après la validation du manager, j’ai rencontré un des directeurs du cabinet.

Le fait que je sois passée en charge du pôle Data de mon entreprise a été un argument de choix dans mes entretiens. J’ai aussi eu beaucoup de questions sur les projets que j’ai réalisés en formation, notamment le projet final portant sur les masques.



Reconversion en Data réussite pour toi ? 

Oui ! En Mars 2021, j’intègre Avisia en tant que consultant Data Scientist. Avant ces process de recrutement, je ne savais pas si je voulais travailler en grand groupe, start-up, ou encore en cabinet de conseil. Au fil des entretiens, je me suis rendue compte que ce qui me plaisait le plus c’était les cabinets, pour changer de missions, de projets, d’outils à utiliser etc.

L’entreprise pour laquelle je travaille a beaucoup de clients, notamment dans la banque-assurance. Je vais sûrement aller sur ces sujets là au début, en tout cas aujourd’hui je suis super contente !

Rejoignez la communauté sur JULIE !

Python, SQL, gestion de projet Data, toutes les compétences à acquérir pour monter en compétences avec cours en ligne gratuits.

Myriam Emilion
Écrit par
Myriam Emilion
 - 
Directrice Marketing @
Jedha Bootcamp

Python : le language de programmation le plus
populaire parmi les professionnels de la Data !

Obtenez notre livre d'Introduction Pratique à Python !

Programmes, thématiques Data, admissions,
vous avez une question ?

Prenez rendez-vous avec nos équipes