Retour à l'accueil du blog
Qu'est-ce qu'une API ?
5
 min
Monter en compétences
 Publié le 
10/12/2021

Qu'est-ce qu'une API ?

Les grandes avancées des technologies informatiques ont occasionné l'apparition de nouvelles solutions dans tous les secteurs. Les applications sont ainsi devenues très utiles pour réaliser des tâches rapidement et à distance.

Leurs performances sont dues en partie à des outils peu connus du grand public, à savoir les API. Il s'agit de solutions développées pour simplifier la mise en place et l'intégration de programmes divers. Une API est un incontournable du secteur informatique, qui facilite le travail aux développeurs. Les personnes ayant des compétences dans la création et la gestion d'API sont très recherchées sur le marché de l'emploi.

API : définition

Une API (Application Programming Interface) correspond à une interface de programmation d'application, qui énumère un ensemble d'opérations pour l'élaboration de solutions digitales. Une API se crée pour être exploitée de manière automatique par des programmes distincts les uns des autres.

Cette interface rend possible la connexion de différentes solutions, permettant notamment les échanges de données et l'automatisation des tâches. Utilisée pour doter une solution applicative de fonctionnalités issues d'un programme tiers, elle a le contrôle du processus d'échange d'informations et conserve l'historique des interactions.

api definition

Évolution des API

L'histoire de l'API remonte plus loin que la naissance des solutions digitales mobiles que nous connaissons aujourd'hui, en l'occurrence aux origines de l'informatique. Ces ensembles de programmation étaient auparavant exploités pour connecter les ordinateurs traditionnels. Utilisés comme des bibliothèques logicielles, ils étaient intégrés localement aux systèmes d'exploitation (Windows, Mac OS, Linux) auxquels ils sont destinés. Ils pouvaient toutefois assurer la communication entre les ordinateurs centraux ou macroordinateurs.

Les outils de programming ont connu des améliorations au fil des décennies. Leur usage pour l'intégration de données à distance a commencé à l'aube du XXIe siècle. Désormais, ils sont distants, car les ressources qu'ils exécutent se retrouvent hors de l'ordinateur qui lance la requête. À proprement parler, les API distantes se distinguent des API web utilisées aujourd'hui, quoique ces deux catégories manipulent toutes des ressources à plusieurs milliers de kilomètres.

Plus internet se développe, plus les solutions API prennent de l'importance et leur nombre ne cesse d'augmenter. Leur fonctionnement évolue en conséquence. De nos jours, afin de standardiser et de simplifier la communication de ressources entre les API, le SOAP (Simple Object Acces Protocol) a été développé. Ce protocole facilite l'échange de ressources entre des solutions utilisées dans différents environnements ou écrites dans différents langages. Toujours dans le but d'uniformiser les processus de transmission de ressources, l'architecture REST (Representational State Transfer) a aussi été mise en place.

L'utilité d'une interface de programmation en automation

La data automation ou l'automatisation des données est une branche de l'informatique favorisant l'optimisation des performances des organisations. Dans une entreprise, elle se présente comme une solution pour accélérer les processus de traitement d'information. Pour la mettre en œuvre, il sera nécessaire de se servir d'une API. Cette dernière est utile pour effectuer différentes opérations liées à l'automation, dont l'extraction et le tri de contenus issus de diverses sources.

Quels liens peut-on faire entre API et data automation ?

Une interface de programmation est par définition un outil d'automatisation. Elle exécute les actions pour lesquelles elle est programmée, sans intervention humaine.

C'est une solution qui fait gagner du temps et assure une certaine efficacité. En l'intégrant à l'automatisation des processus, on évite au maximum les risques d'erreurs. Cette approche permet de récupérer les données dans un format structuré au préalable. De la collecte à l'utilisation des ressources, toutes les tâches sont simplifiées. Applicable aussi bien à l'interne qu'à l'externe, cette solution s'utilise pour avoir des informations vérifiées en temps réel.

Un tel fonctionnement favorise l'implémentation de mises à jour régulières, qui optimise l'efficacité des processus. Quels que soient le volume des ressources à traiter et la diversité de leurs sources, l'automatisation facilite leur traitement. Elle sert dans tous les domaines au niveau desquels des ressources sont exploitées. Pour créer et mettre en œuvre une API au profit de l'automatisation, une formation reste la clé.

formation data automation

La formation en automatisation de données

La manipulation des interfaces de programmation est un travail très technique qui requiert des connaissances avérées en la matière.

Pour acquérir les savoirs requis, la participation à une formation en data automation est capitale. Les modules de cours dispensés dans ce cadre couvrent plusieurs aspects en dehors des API.

Une formation en automatisation de données s'adresse aux :

  • Programmeurs ;
  • DSI (Directeurs de Systèmes Informatiques) ;
  • Architectes réseau ;
  • Administrateurs de réseaux ;
  • Business analysts ;
  • Product owners ou chefs de projets digitaux, etc.

Même les personnes qui ne travaillent pas dans le domaine peuvent suivre une telle formation. L'essentiel est d'avoir des notions de base en informatique, en l'occurrence en architecture réseau. L'idéal serait de connaître le protocole applicatif HTTP. Cela signifie qu'une formation en data automation est à la portée de tout individu qui désire réellement appréhender les API. Des cours intensifs permettraient à des personnes n'ayant aucune notion dans le domaine informatique d'en acquérir en un temps record.

On peut s'inscrire à une formation en automatisation de données en vue d'une reconversion professionnelle. Les métiers relatifs à la manipulation des datas sont très valorisés dans le monde de l'emploi. Les modules d'enseignements proposés permettent le plus souvent aux apprenants d'acquérir les compétences pour devenir développeurs de solutions applicatives ou évoluer dans leurs métiers relatifs à la technologie et au web.

Ils sont également utiles pour les entrepreneurs qui désirent maîtriser eux-mêmes les mécanismes d'automatisation de leurs processus. La formation porte sur la présentation des notions techniques, la création et l'exploitation de contenus applicatifs à l'intérieur ou à l'extérieur d'une structure, etc.

API : un incontournable pour le développeur

Les interfaces révèlent leur utilité, surtout pour les interventions d'un programmeur. Qu'elles soient ouvertes au public ou privées, elles sont mises à profit pour le développement de logiciels applicatifs mobiles, de suites logicielles, etc. Elles offrent aux professionnels la possibilité de s'inspirer de fonctions existantes. On peut aussi se servir d'une telle solution pour le référencement de sites internet.

Elle permet alors d'accéder à des ressources pour surveiller les performances d'une stratégie SEO, et d'effectuer des mises à jour en temps réel. Avec une API, la programmation est plus facile. Il est possible d'exécuter un programme sans le maîtriser à 100 %, mais en connaissant simplement son code API. Pour la programmation de sites internet à l'aide de cet outil, le gain de temps est considérable. Les interventions du programmeur n'ont aucune influence sur les autres solutions utilisant le même code API.

Les différents types d'API

Les interfaces de programmation applicative diffèrent les unes des autres à travers l'architecture, l'usage et le mode de gestion.

API types

Les types d'API selon l'architecture

Pour créer le modèle idéal selon les objectifs d'un projet, les développeurs font le choix du style d'architecture adéquat. Une multitude d'architectures existe, mais quelques-unes sont largement utilisées. Il s'agit notamment de REST, de RPC (Remote Procedure Calls) et de l'architecture orientée événements. Un REST fait fonctionner les solutions à partir de commandes intégrées au protocole du réseau sous-jacent. Les préoccupations de l'utilisateur sont alors séparées de la solution du fournisseur.

En plus du HTML qui est très employé pour ce style d'architecture, d'autres formats comme Siren et HAL s'utilisent pour élaborer une API REST. Cette dernière peut servir à exécuter des actions comme la mise à jour, la validation, la lecture, le partage, etc. Quant à l'architecture RPC, elle est exploitée pour la création de programmes spécifiques pour chaque partie. Pour sa mise en œuvre, les programmeurs exécutent des blocs de codes spécifiquement sur un autre système. Ils sont tenus de nommer les procédures à distance.

Le RPC est pris en charge par plusieurs protocoles, et le couplage est étroit entre les utilisateurs et les fournisseurs d'API RPC. Les langages SOAP, gRPC et GraphQL sont les plus exploités dans ce cas. Les modèles de cette architecture ne profitent toutefois pas de toutes les fonctionnalités des protocoles natifs.

En ce qui concerne les interfaces orientées événements, elles sont déclenchées dès que surviennent des événements pour lesquels elles sont programmées. Par exemple, les services web proposent à l'internaute des événements auxquels il pourrait s'inscrire. En cas de changement des valeurs d'un service, une notification est automatiquement envoyée à l'utilisateur. Ce type de solution orienté événement est mis à profit pour réaliser du CQRS (Commande Query Responsability Segregation). C'est dire que les composants du traitement de l'information et les composants de sa restitution sont séparés dans une même application.

Les types d'API selon l'utilisation

En fonction de l'utilisation, on distingue les API de système, de processus et d'expérience. Les interfaces de programmation de système assurent la diffusion de ressources de base pour des enregistrements stratégiques. Les organisations s'en servent pour leurs bases de données de clients, leurs progiciels de gestion intégrée, la facturation, etc. Pour ce qui est des modèles d'interface de processus, ils se caractérisent par l'interaction avec les ressources.

Afin de créer un service métier spécifique, les interfaces de processus sont utilisées pour organiser plusieurs écosystèmes. Elles sont, par exemple, employées pour exécuter des commandes et contrôler l'état de livraison de marchandises. Pour leur part, les API d'expérience ont pour but de créer un contexte en vue de tirer parti des informations et des processus générés. Elles se retrouvent dans quasiment toutes les applications mobiles.

Les types d'API selon le mode de gestion

D'après le mode de traitement, on distingue les API internes ou privées, les solutions externes ou publiques et les modèles partenaires. Les interfaces internes sont accessibles uniquement aux programmeurs au sein d'une organisation. Elles sont exploitées dans le but de créer des solutions web visant à impacter la structure de l'intérieur. C'est le type d'outil utilisé pour le développement de solutions en vue d'accroître la productivité, et d'aboutir à la transformation digitale d'une organisation.

Quant aux API externes, elles s'utilisent par les professionnels du développement web et des tierces personnes ne faisant pas partie de l'entreprise. Ce sont des solutions publiques que peut mettre à profit toute personne, pour créer de nouvelles solutions mobiles et renforcer les anciennes. Google Maps, dont les données open sont largement exploitées pour la géolocalisation, est un exemple typique d'API externe. Enfin, une API partenaire est l'intermédiaire entre un modèle externe et un modèle interne. Des personnes étrangères à la structure qui l'a créée peuvent y accéder sous autorisation. Cette solution est souvent utilisée dans le cadre d'un partenariat métier stratégique.

Les cas d'usage pratiques d'API

Les fonctions des plateformes de programmation d'application sont utilisées dans de nombreux cas. La data automation a notamment permis un gain de temps considérable dans de nombreux domaines. En voici quelques exemples.

L'interconnexion entre acteurs dans le secteur des banques et finances

Les bibliothèques logicielles servent au traitement de grands volumes de ressources dans les banques. Il a été démontré que les établissements bancaires ont l'obligation de rendre accessible l'accès à ces données. D'autres prestataires du monde financier sont donc en mesure d'utiliser des codes pour proposer de nouveaux produits aux clients des banques. C'est le cas des traders, et des acteurs proposant des solutions basées sur l'intelligence artificielle pour gérer les finances, optimiser le marketing, etc.

L'amélioration d'opérations B2B

Les API servent aux interactions entre professionnels. Les organisations en tirent parti pour fournir à des partenaires des solutions digitales. Il y a, par exemple, les services de paiement électronique très exploités en e-commerce. La plupart du temps, les solutions offertes dans ce cadre sont facturées en fonction de leur plus-value. Cela facilite ainsi les transactions.

La présentation d'offres

Une interface de programmation de solutions mobiles est utilisée pour mettre en valeur des offres pour un marketing efficient. Cela pourra notamment servir à mener des campagnes d'emailing. Dans ce cas, l'usage d'une solution externe est avantageux pour les PME (Petites et Moyennes Entreprises) en termes d'efficacité et de prix. Le logiciel offre des statistiques sur la campagne, ce qui permet d'améliorer la stratégie en temps réel sans faire de grosses dépenses. Cet outil permet aussi l'automatisation du partage de publications sur les réseaux sociaux depuis un site web.

La prise de rendez-vous sur internet

Les rendez-vous en ligne sont de plus en plus proposés aux internautes. Une API sert à synchroniser les rendez-vous pris entre un prospect et un commercial, avec la messagerie et l'agenda (par exemple, d'un CRM à Google Agenda). Les ressources utiles sont regroupées sur la fiche prospect pour faciliter l'organisation du rendez-vous.

Une Application Programming Interface a ainsi permis à de nombreux secteurs de gagner en efficacité grâce à la synchronisation de données. Une API est ainsi devenue un élément fondamental pour les solutions digitales. Il est possible de mieux connaître son fonctionnement grâce à une formation en data automation. La définition de l'API sera donc plus claire dans l'esprit des apprenants.

Rejoignez la communauté sur JULIE !

Python, SQL, gestion de projet Data, toutes les compétences à acquérir pour monter en compétences avec cours en ligne gratuits.

Myriam Emilion
Écrit par
Myriam Emilion
 - 
Directrice Marketing

Python : le language de programmation le plus
populaire parmi les professionnels de la Data !

Obtenez notre livre d'Introduction Pratique à Python !

Programmes, thématiques Data, admissions,
vous avez une question ?

Prenez rendez-vous avec nos équipes